Programme Femme

Projet de Renforcement des Femmes Leaders Rurales pour la Parité dans les collectivités locales

Les médias contribuent de manière significative à reproduire les inégalités de genre, mais ils peuvent constituer pour les femmes un moyen d’accès à l’information et à la connaissance, et aussi un relais pertinent dans la promotion des droits des différentes catégories de la société. Nul n’ignore le rôle des médias dans le contrôle de la société, il devient objet d’enjeu autant pour les Pouvoirs publics, que les Partis politiques et la société civile. Mais rappelons-nous simplement qu’aujourd’hui même si l’audiovisuel s’inscrit dans un marché, il ne saurait être considéré comme une marchandise, et c’est la raison pour laquelle, il faut mettre en lumière toutes les pratiques contraires à l’intérêt public dans le paysage sénégalais.

C’est pour quoi il urge de Renforcer la sensibilisation, la mobilisation et la formation des femmes leaders rurales candidates potentielles  et élues à l’exercice du pouvoir local dans les régions sud (Kolda, Sedhiou) et du Nord (Matam et Saint-Louis) ou la question de genre se pose d’une manière très accrue

Ainsi ce renforcement de l’égalité de genre dans l’accès aux droits politiques et autres droits fondamentaux à travers ; la sensibilisation, mobilisation et formation des femmes candidates potentielles  et élues sur l’exercice du pouvoir local

LE CONTEXTE

Les médias communautaires sont les plus appréciés dans les pays en développement. De par sa disponibilité et son faible coût, la radio communautaire constitue un média démocratique qui facilite la participation des groupes vulnérables notamment les femmes. Son exploitation est simple et ne dépasse pas les capacités de la plupart des communautés locales qui n’attirent guère l’attention des principaux médias et chaînes d’information

Le Sénégal s’est doté en 2010 d’une loi sur la parité dans tous les postes électifs, cette disposition législative a besoin d’être expliquée et encadrer pour permettre aux femmes d’en tirer toutes les opportunités

Ainsi, La promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes en tant que moyen efficace de combattre les inégalités sociales constituent un axe essentiel pour un développement  durable.

Aux fins d’affirmer le rôle, la place et la responsabilisation des femmes dans la société l’union des radios associatives et communautaires vise à travers ce projet outiller les femmes pour la gestion locale

OBJECTIF

Renforcer la sensibilisation, la mobilisation et la formation des femmes leaders rurales candidates potentielles  et élues à l’exercice du pouvoir local dans les régions sud (Kolda, Sedhiou) et du Nord (Matam et Saint-Louis

REALISATIONS

  • Identifier et recenser les femmes rurales leaders candidates potentielles et élues dans les régions dans les régions sud (Kolda, Sédhiou) et du Nord (Matam et Saint-Louis
  • Organisation d’un atelier de restitution
  • Réalisation d’1 répertoire des femmes leaders rurales candidates potentielles et élues

Les modules suivants ont été dispensés à 518 personnes dont  471 femmes et 47 hommes

  • Formation sur la décentralisation
  • Formation sur le concept genre
  • Formation sur la loi de la parité
  • Formation en leadership féminin et plaidoyer
  • Formation en technique de communication de masse
  • Formation en budget participatif  sensible au genre
  • Formation de 50 animatrices / animateurs de 18 radios communautaires sur genre et communication dans la zone du projet
  • Organisation de 4 journées de mobilisation sociale avec les 18 radios communautaires
  • Production et diffusion de 90 émissions radiophoniques sur le genre
  • Organisation de 4 fora communautaires : Goudomp dans la région de Sedhiou, Vélingara dans la  région de Kolda, Thiologne dans la région de Matam et Namarel dans la région de Saint Louis
  • Mise en place de 4 celles de veille pour l’application de la parité

Une stratégie de pérennisation des acquis du projet est phase d’élaboration au sein de l’URAC